Business

MTN revoit à la baisse ses prévisions d’investissements après une chute des revenus au premier trimestre 2024

Le géant africain des télécommunications MTN a vu ses revenus de service chuter de 18,8% au premier trimestre 2024, entraînant une révision à la baisse de ses prévisions d’investissements pour l’année, principalement en raison des mauvais résultats de sa filiale nigériane. Les revenus au sein de la région WECA, incluant la Côte d’Ivoire et le Cameroun, ont été impactés par diverses perturbations.

Le groupe MTN a rapporté ce mardi 14 mai 2024 une chute de 18,8% de ses revenus de service pour le premier trimestre de l’année, sous l’effet des performances décevantes de sa filiale nigériane, MTN Nigeria. La société a également révisé à la baisse ses prévisions d’investissements pour 2024.

Avec un total de 288 millions d’abonnés répartis dans 18 pays d’Afrique, MTN a annoncé que ses revenus de service ont diminué pour atteindre 2,34 milliards de dollars (1 401 milliards de francs CFA) pour le trimestre se terminant le 31 mars, contre 2,88 milliards de dollars (1 724 milliards de francs CFA) à la même période l’année dernière. Cependant, en monnaie constante, les revenus de service, qui excluent les revenus des appareils et des cartes SIM, ont augmenté de 11,1%.

Les revenus de service en Afrique du Sud ont légèrement progressé de 3% pour s’élever à 567 millions de dollars (339 milliards de francs CFA), tandis que ceux du Nigeria ont plongé de 52,8% à 556 millions de dollars (333 milliards de francs CFA). À 08h06 GMT, les actions de MTN affichaient une baisse de 2,92%.

Ralph Mupita, président-directeur général du groupe, a déclaré dans un communiqué : « Le contexte macroéconomique au premier trimestre 2024 est resté complexe, avec une inflation persistante et des dévaluations des monnaies locales dans certains de nos principaux marchés. » Mupita a également mentionné les tensions géopolitiques mondiales, incluant la guerre civile en cours au Soudan, qui ont gravement affecté la disponibilité du réseau et la génération de revenus.

MTN a également été impacté par des coupures de câbles sous-marins, entraînant des interruptions de service. Le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (EBITDA) du groupe a chuté de 28,7% pour atteindre 939 millions de dollars (563 milliards de francs CFA), mais a augmenté de 3,9% en monnaie constante. La marge EBITDA a diminué de 5,8 points de pourcentage pour s’établir à 37,9%, en raison de la hausse des coûts et de la dépréciation monétaire, principalement au Nigeria.

Le groupe a réduit ses prévisions d’investissements pour 2024 (hors baux) à une fourchette de 1,53 à 1,81 milliard de dollars (918 à 1 086 milliards de francs CFA), contre un objectif initial de 1,92 à 2,14 milliards de dollars (1 152 à 1 284 milliards de francs CFA), principalement en raison d’une baisse des dépenses prévues par MTN Nigeria. En 2023, MTN avait investi 2,26 milliards de dollars (1 358 milliards de francs CFA).

Performance dans la région WECA


Dans la région de l’ Afrique de l’Ouest et du Centre (WECA), MTN a réalisé une croissance des revenus de service de 11,6% en monnaie constante, principalement grâce à la hausse de 26,2% des revenus de données et de 23,4% des revenus fintech. Le nombre total d’abonnés dans cette région a augmenté de 0,3% pour atteindre 72,3 millions, tandis que les abonnés actifs aux données ont augmenté de 10,8% pour atteindre 36,7 millions et les utilisateurs actifs de Mobile Money (MoMo) ont augmenté de 3,4% pour atteindre 34,0 millions.

Performance en Côte d’Ivoire et au Cameroun

En Côte d’Ivoire, les revenus de service ont diminué de 2%, malgré une croissance de 7,6% des revenus de données. Cette performance a été affectée par la réglementation permettant le report des données non utilisées au mois suivant et par les coupures massives de fibres sous-marines en mars 2024. Les revenus fintech ont augmenté de 1,7%, mais le nombre d’utilisateurs actifs mensuels a chuté de 27,5% en glissement annuel. Des initiatives sont en cours pour réduire la perte de clients en améliorant les applications pour agents, commerçants et clients, avec une sécurité renforcée. Le cadre réglementaire en Côte d’Ivoire reste difficile, et des discussions sont en cours avec les autorités pour aborder l’impact de la concurrence tarifaire accrue dans le secteur. La marge EBITDA a augmenté de 7,3 points de pourcentage pour atteindre 36,2%, soutenue par une exécution efficace des programmes de réduction des dépenses.

Au Cameroun, MTN a enregistré une croissance solide de 15,3% des revenus de service malgré les défis socio-économiques, l’inflation croissante et les perturbations causées par les coupures de fibres sous-marines. Les initiatives de gestion de la valeur client ont continué de stimuler la croissance des revenus de la voix (+3,8%), des données (+21,4%) et de la fintech (+37,0%), malgré une concurrence tarifaire accrue sur le marché. La marge EBITDA pour le Cameroun a progressé de 6,3 points de pourcentage pour atteindre 40,3%, grâce à une forte croissance des revenus et à l’efficacité des dépenses.

Notes de conversion :
1 dollar américain = 600 francs CFA
1 rand = 0,054 dollar américain