Business

La résilience du commerce mondial face aux défis géopolitiques

Le dernier rapport de l’OMC, publié le 8 juillet, révèle que malgré une conjoncture géopolitique incertaine, les mesures de facilitation des échanges continuent de surpasser les mesures restrictives. Cette dynamique témoigne de la détermination des gouvernements à maintenir les flux commerciaux, soulignant les avantages du commerce pour le pouvoir d’achat, la compétitivité des entreprises et la stabilité des prix.

D’après les derniers renseignements actualisés sur le suivi du commerce, publiés le 8 juillet, les Membres de l’OMC continuent d’introduire davantage de mesures de facilitation des échanges que de mesures restrictives pour le commerce des marchandises. Cette période de revue, s’étendant de la mi-octobre 2023 à la mi-mai 2024, montre une détermination claire à maintenir les flux commerciaux malgré les incertitudes géopolitiques croissantes.

Le rapport met également en lumière une hausse rapide des subventions en matière de politique industrielle, en particulier dans les domaines liés au changement climatique et à la sécurité nationale. Selon la Directrice générale de l’OMC, Ngozi Okonjo-Iweala, ce rapport souligne la résilience du commerce mondial malgré les pressions protectionnistes croissantes et les signes de fragmentation économique.

Pendant la période de revue, les membres de l’OMC ont introduit 169 mesures de facilitation du commerce contre 99 mesures restrictives. La plupart de ces mesures concernaient les importations, tandis que les nouvelles restrictions à l’exportation ont considérablement diminué. La couverture commerciale des mesures de facilitation du commerce a été estimée à 1 219,0 milliards USD (soit environ 722 610 milliards FCFA), en hausse par rapport aux 977,2 milliards USD (soit environ 579 282 milliards FCFA) du dernier rapport.

Le rapport indique également une augmentation des mesures de soutien économique, notamment des subventions liées à la politique industrielle. Ces mesures visent principalement les secteurs de l’énergie renouvelable et non renouvelable, le changement climatique et la sécurité nationale.

En termes de perspectives, l’OMC prévoit une reprise progressive du commerce mondial au cours des deux prochaines années, avec une augmentation de 2,6 % en 2024 et de 3,3 % en 2025. Cette reprise fait suite à une contraction de 1,2 % en 2023, due aux effets persistants des prix élevés de l’énergie et de l’inflation.