Business

Côte d’ Ivoire : Mesures strictes contre le surpaiement du cacao

Dans une récente note d’information, le Conseil du café-cacao, l’autorité de régulation de la filière Café-Cacao en Côte d’Ivoire, a mis en lumière une pratique de surpaiement du cacao par certains exportateurs agréés. Cette pratique non seulement contrevient aux règles établies mais soulève également des questions économiques significatives dans le secteur.

Selon le Conseil, le surpaiement à l’entrée des usines déstabilise le marché et fausse la concurrence. Ce phénomène est d’autant plus préoccupant que la campagne principale 2023-2024 est caractérisée par une baisse notable de la production de cacao, exacerbant les tensions sur les prix et les quantités disponibles. Le Conseil a rappelé l’interdiction de cette pratique et les sanctions encourues, incluant des pénalités de 10% de la valeur du produit et la possibilité de retrait d’agrément pour les récidivistes.

L’ accent mis sur le respect strict des délais de cession des stocks aux exportateurs et les sanctions sévères pour non-conformité témoignent de la volonté du Conseil de maintenir un contrôle ferme sur la chaîne de valeur du cacao. Ces mesures visent à garantir une distribution équitable et une stabilisation du marché, essentielles pour la pérennité économique de la filière.

L’ initiative du Conseil du café-cacao reflète la nécessité d’une régulation rigoureuse dans un secteur vital pour l’économie ivoirienne. Alors que la baisse de production pose déjà des défis, la lutte contre les pratiques de surpaiement est cruciale pour assurer une juste rémunération des producteurs et la stabilité du marché.