Your address will show here +12 34 56 78
Business

Au cours du troisième trimestre 2023, la microfinance dans l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA) a enregistré des tendances de croissance encourageantes, marquées par une augmentation des dépôts et des crédits. Cependant, des défis persistent, notamment en ce qui concerne la gestion des risques.

À fin septembre 2023, le secteur de la microfinance dans l’UMOA montre une stabilité relative, avec le maintien du nombre de SFD à 540. Les institutions de microfinance de l’Union ont desservi 17 686 163 clients à travers un réseau de 4 500 points de service répartis dans les États membres. Un an auparavant, le nombre de bénéficiaires était de 16 706 105 clients pour 4 399 points de service.

L’ examen des indicateurs d’intermédiation financière révèle que la croissance des activités des SFD s’est poursuivie, notamment en ce qui concerne la collecte de dépôts et l’octroi de crédits à la clientèle. L’encours des dépôts collectés par les institutions de microfinance a connu une augmentation de 49,6 milliards FCFA (+2,3%) par rapport au trimestre précédent, atteignant ainsi 2 221,9 milliards FCFA.

L’encours des crédits octroyés par les SFD de l’Union a également augmenté de 137,6 milliards FCFA (+6,2%) par rapport au trimestre précédent, pour s’établir à 2 368,6 milliards FCFA. En glissement annuel, une hausse de 16,3% est observée.

La clientèle masculine des institutions de microfinance a bénéficié de 49,9% des crédits octroyés, tandis que les femmes et les groupements ont respectivement représenté 23,4% et 26,7% des crédits. Le montant moyen des crédits octroyés par client s’est élevé à 133 925 FCFA à fin septembre 2023, en hausse de 6,0% par rapport au trimestre précédent.

Le taux brut de dégradation du portefeuille des SFD est ressorti à 7,5%, malgré une augmentation des créances en souffrance sur la période sous revue. En glissement annuel, une amélioration de 50 points de base par rapport au niveau élevé de septembre 2022 est observée.

0

Business

Les résultats de la Société Générale Côte d’Ivoire pour l’année 2023 reflètent une performance solide et durable, soutenue par une gestion prudente des risques, une stratégie commerciale équilibrée, une diversification des sources de revenus, une maîtrise des coûts et une politique de distribution de dividendes attrayante pour les actionnaires.

La Société Générale Côte d’Ivoire (SGCI) a réaffirmé son rôle essentiel dans l’économie ivoirienne en maintenant sa position de leader historique dans l’octroi de crédits et la collecte de dépôts, capturant respectivement 20% et 17% de la part de marché, selon les dernières statistiques de l’APB datant de juillet 2023.

À fin décembre 2023, la solidité financière de la SGCI était illustrée par un bilan robuste, avec un ratio de solvabilité de 15%, nettement supérieur aux exigences réglementaires. Ce ratio de solvabilité confortable reflète le succès de la stratégie de renforcement des fonds propres de la banque depuis 2018, dans un environnement réglementaire de plus en plus contraignant. Cette position financière solide offre à la SGCI une sécurité suffisante pour respecter les ratios de fonds propres réglementaires tout en favorisant la croissance de ses activités.

Malgré un environnement de liquidité difficile sur le marché, la SGCI a maintenu un profil de liquidité solide. La position de liquidité de la banque reste solide, notamment grâce à sa base de dépôts de 2 715 milliards FCFA, qui finance efficacement des prêts totalisant 2 395 milliards FCFA, aboutissant à un ratio prêts/dépôts de 88%. De plus, les ratios de liquidité à court terme et le ratio de transformation moyen et long terme de la SGCI dépassent largement les seuils réglementaires, renforçant davantage sa position en matière de liquidité.

Sur le plan commercial, la SGCI a poursuivi son soutien à l’économie, avec une augmentation de 11% des encours de crédits par rapport à 2022. Parallèlement, la dynamique de collecte des dépôts est restée moins forte que celle des crédits, avec une croissance de 1,1% par rapport à l’année précédente, entraînant une augmentation de 7,7 points du ratio crédits/dépôts par rapport à 2022.

Sur le plan financier, la SGCI a enregistré une forte progression de son Produit Net Bancaire (PNB) en 2023, atteignant 253 286 millions FCFA, soit une augmentation remarquable de 17,8% par rapport à 2022. Cette hausse a été principalement due à une solide performance des marges nettes d’intérêts (+22,5% par rapport à 2022) et à une croissance significative des commissions de services et des revenus issus des activités de marché (+10,5% par rapport à 2022).

Cependant, cette tendance positive a été légèrement atténuée par une croissance contenue des frais généraux, qui ont augmenté à 105 585 millions FCFA en 2023, soit une augmentation de 9,5% par rapport à l’année précédente. Néanmoins, la banque a réussi à améliorer son efficacité opérationnelle sous-jacente, avec un coefficient d’exploitation sous-jacent en baisse de 3,1 points à 41,7% par rapport à 2022.

En outre, le coût net du risque en 2023 a diminué pour atteindre 131 points de base des encours moyens, contre 159 points de base en 2022, ce qui témoigne d’un portefeuille de prêts sain avec un faible niveau de défaut. Le portefeuille est bien diversifié et les créances compromises sont adéquatement provisionnées, avec des provisions couvrant 95% des créances compromises en 2023.

En conclusion, la SGCI a réalisé un bénéfice net record de 97 230 millions FCFA en 2023, enregistrant une hausse substantielle de 30% par rapport à l’année précédente.

0